Les plateformes de financements participatifs poussent à la mobilité bancaire



Changer de banque

La mobilité bancaire se définit par le fait qu’un particulier – ou un professionnel - change d’établissement bancaire. La mobilité bancaire correspond à des mesures permettant de faciliter le changement de banque. Cela intervient à la clôture d’un compte bancaire depuis une banque (banque de départ) et à l’ouverture d’un compte bancaire dans une autre banque (banque d’arrivée). Malgré tout, le changement d’établissement bancaire est un processus souvent perçu comme fastidieux et difficile.

En effet, il existe plusieurs obstacles à la mobilité bancaire. Par exemple, un compte bancaire est souvent rattaché à plusieurs créanciers récurrents : organismes de pensions, d’assurance ou encore d’impôt, opérateurs télécoms...etc. De plus, ce même compte bancaire peut avoir plusieurs versements réguliers de la part d’un employeur ou encore en provenance d’organismes sociaux. Ce même compte peut également être soumis à plusieurs paiements par chèque.

Cela représente un autre obstacle au changement d’établissement bancaire dans la mesure où les règlements par chèque peuvent être différés sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Au moment de la clôture du compte, il faut donc prendre en considération toutes ces informations afin de ne pas négliger le paiement de ces parties. Par conséquent, la mobilité bancaire se heurte à la lourdeur des opérations administratives. Pourtant il existe des plateformes de financements participatifs offrant des services proches de ce que pourrait offrir une banque comme par exemple les prêts et investissements entre particuliers. Cela exerce donc une pression sur l’activité des banques elles-mêmes car les consommateurs pourraient se passer des services d’une banque et utiliser exclusivement les plateformes de financements participatifs.

Toutefois, les banques jouissent encore d’une bonne image auprès des consommateurs car elles représentent un gage de confiance en ce qui concerne la gestion des fonds de ces derniers. De plus, à l’heure actuelle, les banques proposent des services financiers à l’international que les plateformes de financements participatifs n’offrent pas. Par conséquent, le recours à ces plateformes pousse les consommateurs à la mobilité bancaire dans la mesure où ces derniers veulent changer d’établissement bancaire afin de réduire leurs coûts, sans toutefois clôturer tous leurs comptes bancaires car les établissements bancaires offrent des services supplémentaires par rapport aux plateformes de financements participatifs.


Liens connexes :

ch be lu ca